Boutique Le Chaton Vert
Panier 0

Mon expérience avec les culottes d'entraînement!

Florence a débuté l’apprentissage de la propreté dès l’âge de 12 mois (oui oui, 12 mois!) À 16 mois, mes journées de maman accro aux couches lavables étaient rapidement comptées. L’utilisation du petit pot était vraiment rendue une habitude quotidienne. Je me préparais mentalement à mon deuil des couches lavables. Mais bon, c’était une belle excuse pour remplacer les couches lavables par les culottes d'entraînement!

Le côté pratico-pratique des culottes d'entraînement est vraiment agréable! C’est facile d’utilisation parce qu’il ne suffit que de descendre ou monter la culotte comme un sous-vêtement. Étant donné que Florence nous donnait souvent des fausses alertes et qu’elle se sauvait à la course pour ne pas qu’on lui mette une couche, cela rendait notre quotidien beaucoup plus agréable. C’est aussi plus simple d’entretien et le séchage est beaucoup plus rapide. La culotte d'entraînement est aussi conçue pour que bébé se sente humide et qu’il comprenne la différence entre mouillé et sec, un atout pour l’apprentissage de la propreté.

Pour le reste, les culottes d'entraînement ont été un véritable échec chez nous! En tout et pour tout, nous les avons utilisées 2-3 semaines maximum. Mais pourquoi un échec?

 


Premièrement, Florence se retenait sur de longues périodes sans aller à la toilette. Bref, elle accumulait une grande quantité d’urine. Dans ses moments d’opposition ou tout simplement lorsqu’elle oubliait de demander la toilette et qu’elle s’échappait, c’était un véritable déluge! Nous devions changer la culotte d'entraînement et le pantalon, peu importe la situation et la marque de culotte. Habituellement, l’objectif de la culotte d'entraînement est de justement protéger les vêtements… Bref, tant qu’à changer les vêtements à chaque accident, nous avons équipé notre Florence de petites culottes de grande-fille! De plus, pour une raison mystérieuse, nous avions bien plus d’accidents dans les culottes d'entraînement que dans les bobettes de coton. Peut-être que les culottes de coton à l’effigie de la Reine des Neiges (son film préféré) ont un pouvoir magique? Une chose certaine, en portant des petites culottes de coton, elle savait très bien qu’un accident venait de se produire parce qu’elle regardait ses pieds en disant “Oh non!”.


Bref, mon expérience avec les culottes d'entraînement à été plutôt brève et infructueuse. Le seul avantage que nous y avons vu ici était le baume sur mon coeur de maman pour faciliter le deuil des couches lavables... Par contre, je crois sincèrement que les culottes d'entraînement puissent être utiles si votre enfant a simplement des fuites. Dans ce contexte, je crois que le niveau d’absorption puisse suffire à protéger les vêtements comme il se doit. Elles sont aussi utiles avec un enfant plus vieux qui est capable de baisser et de remonter lui-même sa culotte!


En attendant d’avoir un nouveau mannequin Chaton Vert, je vais jeter mon dévolu sur le Souris Mini… Bon magasinage!


Article précédent Article suivant